Prostatite chez l'homme - signes et traitement

La prostatite est une inflammation et un gonflement des tissus de la prostate (glande de la prostate). Et 50% des hommes âgés de 18 à 50 ans sont confrontés à un diagnostic aussi décevant.

<1_img_centerxx>

La maladie se développe généralement lentement, sans signes évidents et pendant de nombreuses années apporte un minimum d'inquiétude à son propriétaire.

Un homme vit avec une prostatite depuis des années, ne consulte pas de médecin et laisse la maladie devenir chronique avec de graves complications.

Lorsque la patiente arrive néanmoins à la clinique, il est déjà trop tard : la prostatite devient maligne ou conduit à l'infertilité. Alors, quels sont les premiers signes de la maladie et comment y faire face?

Symptômes

La maladie de la prostate chez l'homme présente des symptômes caractéristiques et nécessite un traitement immédiat. Mais la maladie est insidieuse. Parfois, ses signes n'apparaissent pas avant des années.

Pendant ce temps, le processus inflammatoire se développe lentement, affectant de plus en plus de nouveaux tissus et conduisant à l'impuissance et à l'infertilité.

prostate saine et enflammée avec prostatite

Afin de ne pas déclencher la maladie, un homme doit faire attention aux signes caractéristiques qui accompagnent tout type de prostatite:

  • douleur et sensation de brûlure dans le périnée, le bas-ventre, le scrotum et la zone où se trouve la prostate;
  • miction accrue, flux faible, apparition de pus de l'urètre sous forme de fibres ou de flocons blancs;
  • éjaculation rapide ou au contraire prolongée (parfois douloureuse), érection nocturne longue, dysfonction sexuelle, diminution de la libido ;
  • détérioration de la qualité du sperme, modification de sa quantité;
  • fatigue et irritabilité, faiblesse générale.

Les symptômes de la maladie peuvent apparaître tous ensemble ou se manifester séparément; parfois elles sont si subtiles qu'elles sont attribuées à la fatigue ou au manque de sommeil. Si un homme remarque au moins un des symptômes ci-dessus, il doit consulter un médecin.

Il ne faut pas supposer que les problèmes de prostate sont le lot des personnes qui ont franchi le seuil du 30e anniversaire. La prostatite peut survenir chez n'importe quel homme sexuellement mature, et maintenant les personnes âgées de 18 à 20 ans tombent de plus en plus souvent malades.

Causes de la maladie

La prostatite chez les hommes est provoquée par diverses raisons:

  • longue abstinence de la vie sexuelle, stagnation et mauvaise circulation sanguine dans les organes du système génito-urinaire;
  • blessures, hypothermie, changements liés à l'âge;
  • infections génitales, virus, bactéries.

En combinaison avec des facteurs qui créent une situation favorable aux dommages corporels, ces causes provoquent une inflammation de la prostate.

Facteurs de risque:

  • vie sexuelle promiscuité ou irrégulière, allongement artificiel ou interruption des rapports sexuels;
  • mode de vie sédentaire, sédentaire;
  • infections passées, maladies chroniques du système génito-urinaire;
  • surpoids;
  • diminution de l'immunité, tendance aux allergies, perturbations hormonales;
  • hypothermie fréquente;
  • vidange prématurée de la vessie et selles irrégulières;
  • stress et surcharge émotionnelle;
  • activité physique excessive ou soulever des objets lourds;
  • tabagisme et alcoolisme;
  • manque de vitamines, de micro- et macro-éléments.
mode de vie sédentaire comme cause de prostatite

Si le corps d'un homme est affecté par au moins un des facteurs ci-dessus, il a une forte probabilité de développer une prostatite. Dans ce cas, il est conseillé de se soumettre à un examen préventif tous les six mois.

Vues

La prostatite peut prendre différentes formes et être causée par différentes raisons. En fonction de cela, il est divisé en différents types.

Un grand nombre de variétés de prostatite conduit au fait que dans chaque cas, un traitement individuel doit être prescrit. Vous ne devriez pas écouter les conseils d'amis et leurs critiques de médicaments. Ce qui a fonctionné dans un cas s'avérera complètement inefficace dans un autre.

Prostatite aiguë

Il se développe en raison de l'effet sur le tissu prostatique de micro-organismes pathogènes qui pénètrent dans la prostate par l'urètre ou la vessie et entraînent une inflammation.

Parfois, la prostatite aiguë survient après des maladies infectieuses chroniques - sinusite, amygdalite, sinusite, carie - ou à la suite de troubles hormonaux.

Les signes de prostatite aiguë se manifestent intensément :

  • faiblesse constante, fatigue, malaise;
  • légère augmentation de la température;
  • douleur à l'aine, à l'anus, s'étendant parfois au dos, au bas du dos et aux jambes;
  • mictions fréquentes, incapacité à vider complètement la vessie, faible pression, piqûre, rétention urinaire;
  • manque d'érection, éjaculation altérée;
  • écoulement purulent des voies urinaires.

La prostatite aiguë est dangereuse car l'inflammation se propage rapidement, affectant les organes voisins. Parfois, cela conduit à un abcès étendu des tissus adjacents et à une thrombose vasculaire.

douleur à l'aine avec prostatite

Habituellement, le traitement n'est pas effectué à domicile, mais à l'hôpital. Si la thérapie était correcte, la prostatite aiguë est complètement guérie.

Si le traitement s'avère intempestif ou insuffisant, la maladie devient chronique.

Prostatite chronique

Elle devient la conséquence d'une prostatite infectieuse aiguë non traitée (forme bactérienne) ou résulte d'un traumatisme, d'une hypothermie (forme abactérienne).

Les symptômes de la prostatite chronique pendant la période de rémission ne se manifestent presque pas.

Un homme peut célébrer :

  • inconfort ou légère tiraillement dans l'aine;
  • augmentation de la miction, affaiblissement du flux;
  • faiblesse constante, apathie;
  • diminution de la libido.

Comment se manifeste la prostatite chronique lors d'une exacerbation?

Elle s'accompagne de symptômes caractéristiques d'une affection aiguë. La prostatite chronique se caractérise par une évolution ondulatoire: après une exacerbation, une période de rémission viendra certainement.

inflammation de la prostate avec prostatite

Les hommes préfèrent attendre la fin de la période aiguë et oublier la maladie pendant plusieurs mois. Peu vont chez le médecin.

Prostatite infectieuse

La cause de la prostatite infectieuse est l'endommagement des tissus de la prostate par des virus, des bactéries ou des champignons.

Par type de micro-organisme pathogène, on distingue les types de prostatite infectieuse suivants:

  • bactérienne (intestinale ou Pseudomonas aeruginosa, staphylocoque, streptocoque);
  • viral (virus de l'herpès, papillome humain, cytomégalovirus);
  • mycoplasme (mycoplasme);
  • Trichomonas (Trichomonas);
  • gonorrhéique (gonocoque);
  • chlamydia (chlamydia);
  • tuberculeux (bacille de Koch) ;
  • fongique (champignon Candida);
  • mixte.

Les symptômes de la prostatite infectieuse répètent les symptômes de la forme aiguë de la maladie.

système génito-urinaire enflammé avec prostatite

Si la maladie n'est pas traitée, elle entraîne un processus purulent qui se propage rapidement à tous les organes voisins. Une telle condition, qui menace la vie du patient, devient une indication d'intervention chirurgicale.

Prostatite calculeuse

Sa cause est des calculs dans la prostate. Cette forme se rencontre chez les hommes âgés qui ont refusé un traitement pour une maladie chronique.

Les symptômes de la prostatite calculatrice sont similaires à ceux d'une maladie chronique, mais ils sont parfois complétés par des signes spécifiques :

  • douleur dans le sacrum et le bas du dos qui s'aggrave après une marche, une position assise prolongée ou des rapports sexuels ;
  • la présence de sang dans le sperme.

Le plus souvent, il se trouve lors du passage d'une échographie.

Prostatite congestive

Il se produit en raison de la stagnation de la sécrétion de la prostate ou du sang dans les veines qui imprègnent cet organe. La congestion est une conséquence de la vie sexuelle irrégulière, du port de sous-vêtements serrés, de l'inactivité physique ou de l'abus d'alcool.

Les symptômes de cette forme de la maladie sont légers, rappelant les signes de la prostatite chronique.

Complications

Chaque type de prostatite a ses propres conséquences pour le corps.

Par exemple, une prostatite aiguë non traitée à temps devient chronique ou entraîne les complications suivantes :

  • inflammation purulente de la prostate;
  • gonflement de la prostate;
  • rétention urinaire aiguë.

Habituellement, de telles conséquences apparaissent rarement, car la prostatite aiguë se manifeste clairement et l'homme se rend chez le médecin.

La prostatite chronique, qui n'est pas si évidente et se développe sur une plus longue période de temps, peut causer beaucoup plus de problèmes.

Complications de la prostatite chronique et ses conséquences sur la santé masculine :

  • sclérose du tissu prostatique;
  • cystite, pyélonéphrite;
  • impuissance;
  • abcès de la prostate;
  • vésiculite, épididymite;
  • infertilité;
  • formations calculeuses dans la vessie et la prostate;
  • insuffisance rénale;
  • adénome et cancer de la prostate.

Avec la prostatite chronique avancée, de nombreux changements pathologiques sont irréversibles. Par exemple, les problèmes de miction et de dysfonction sexuelle ne seront plus éliminés en guérissant simplement la prostatite.

Diagnostique

Si des symptômes caractéristiques apparaissent, un homme doit consulter un urologue ou un andrologue. Le médecin pose le diagnostic de "prostatite aiguë" sur la base d'une enquête, d'un examen du patient, d'un toucher rectal et d'une analyse de la sécrétion de la prostate.

Habituellement, ces études ne provoquent pas d'inconfort, mais lors d'une exacerbation, elles peuvent provoquer des sensations douloureuses.

L'étude de la sécrétion de la prostate révèle la nature de la maladie - bactérienne ou abactérienne. Avec l'origine bactérienne de la prostatite, le secret est également recherché pour la résistance aux médicaments antibactériens.

L'inflammation chronique est plus difficile à détecter.

Pour cela, toute une gamme de techniques de laboratoire et de matériel est utilisée :

  • ensemencement bactériologique des sécrétions prostatiques et de l'urine pour déterminer l'infection;
  • analyse biochimique du sang veineux pour déterminer le niveau d'ESR, de PSA et de leucocytes;
  • analyse de l'écoulement urétral;
  • urofluométrie;
  • biopsie de la prostate;
  • Échographie (à travers la paroi abdominale) et TRUS (à travers le rectum);
  • IRM et tomodensitométrie de l'organe endommagé ;
  • recherche urodynamique;
  • urétrocystoscopie;
  • Examen aux rayons X.
l'échographie comme moyen de diagnostiquer la prostatite

Pourquoi un diagnostic ne peut-il pas être posé uniquement sur la base des manifestations cliniques de la prostatite?

Le fait est que le médecin doit identifier non seulement la présence de la maladie, mais aussi sa cause, afin de choisir un traitement efficace.

Si la prostatite aiguë peut être éliminée en 1 traitement, la prostatite chronique est traitée beaucoup plus longtemps. Parfois, le patient devient un visiteur régulier du bureau de l'urologue. Plus le traitement est sélectionné correctement et plus le patient suit les recommandations du médecin avec précision, plus la période de rémission sera longue.

Comment traiter la prostatite?

Le traitement de la prostatite est un long processus qui prend au moins 1, 5 mois et implique toute une gamme de procédures.

La clé d'une thérapie réussie est une visite opportune à la clinique, un grand professionnalisme du médecin, un diagnostic correct et une stricte adhésion du patient à toutes les recommandations d'un spécialiste.

Pour la prostatite, un traitement complexe est prescrit, qui comprend la prise d'anti-inflammatoires et d'antibiotiques au stade de l'exacerbation et de la physiothérapie et des massages au stade de la rémission. Ces méthodes seules n'auront pas l'effet souhaité.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement médicamenteux dure 3 à 4 semaines et comprend les groupes de médicaments suivants :

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens pour éliminer la douleur et l'inflammation;
  • médicaments antibactériens (fluoroquinols, céphalosporines, pénicillines, macrolides, tétracyclines) pour le traitement de la prostatite bactérienne et des maladies causées par l'hypothermie ;
  • immunomodulateurs, complexes vitaminiques et minéraux pour stimuler les défenses de l'organisme ;
  • médicaments hormonaux pour éliminer le déséquilibre hormonal et la stagnation de la sécrétion de la prostate dans ses tissus;
  • relaxants musculaires et alpha-bloquants pour détendre les muscles (éliminer l'inflammation de la prostate, soulager les spasmes de l'urètre et de la vessie, faciliter le processus de la miction).
médicaments pour la prostatite

Les médicaments disponibles sous forme de suppositoires rectaux sont particulièrement efficaces.

Ils délivrent la substance active au tissu prostatique plus rapidement que les comprimés et les injections et ont un meilleur effet cicatrisant.

La prostatite aiguë est traitée avec des médicaments jusqu'à ce que la maladie entre en phase de rémission. Dans les cas avancés, le patient est envoyé à l'hôpital et jusqu'à 5 groupes d'antibiotiques sont prescrits en même temps.

Traitement de physiothérapie

La physiothérapie est utilisée comme traitement d'appoint et n'est utilisée qu'en association avec des médicaments.

Il est impossible de traiter la prostate avec des appareils de physiothérapie tant que les symptômes d'exacerbation ne sont pas complètement éliminés.

Types de physiothérapie :

  • stimulation électrique;
  • traitement au laser;
  • diadynamophorèse;
  • magnétothérapie transrectale;
  • phonophorèse et photothérapie;
  • réflexologie;
  • hirudothérapie;
  • massage de la prostate.

La physiothérapie donne les meilleurs résultats pour la prostatite chronique et congestive.

Mais avec une maladie infectieuse et calculatrice, le massage doit être abandonné - cela ne fera qu'aider l'infection à se propager plus rapidement aux organes voisins ou à mettre des pierres en mouvement.

Chirurgie

Le traitement chirurgical peut être radical (ablation de la prostate) ou doux (ablation d'une partie de la prostate ou injections pour la rétrécir).

traitement chirurgical de la prostatite

Indications chirurgicales :

  • rétrécissement de l'urètre, phimosis du gland et rétention urinaire aiguë;
  • processus purulent dans les tissus de la prostate et dans les organes voisins;
  • stagnation de la sécrétion de la prostate dans sa cavité due à un mauvais fonctionnement des vésicules séminales;
  • pierres dans la cavité de la prostate;
  • adénome de la prostate ou modifications sclérotiques de ses tissus.

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate chez l'homme? Il s'agit d'une masse bénigne qui est le plus souvent traitée par des méthodes chirurgicales. C'est une conséquence de la prostatite chronique et survient chez l'homme après 50 ans.

Ce type de traitement n'est pas la meilleure option, car il vise l'effet de la maladie et non sa cause.

De plus, il n'est pas en mesure de regagner la santé perdue : il ne fera que ralentir le développement de la maladie.

Remèdes populaires

Les recettes folkloriques bien connues ne doivent être utilisées qu'en complément du traitement principal prescrit par un médecin.

Médecines traditionnelles :

  • prendre des décoctions de camomille, de calendula, de bourgeons de bouleau, de sauge;
  • l'utilisation de teintures alcooliques de millepertuis et d'échinacée ;
  • porter des patchs urologiques avec des extraits de plantes ;
  • l'utilisation de bougies à la propolis, à l'ichtyol ou à l'argousier.
<10_img_centerxx>

Il n'est pas pratique d'utiliser des remèdes populaires comme traitement principal.

Ils ne pourront pas ralentir l'évolution de la maladie ou la guérir, et un temps précieux sera déjà perdu.

Prophylaxie

Les mesures préventives visent à éliminer les facteurs contribuant au développement de la prostatite et au diagnostic rapide d'une maladie existante.

Mesures préventives:

  • renforcer le système immunitaire;
  • refus de relations sexuelles occasionnelles;
  • traitement rapide des maladies infectieuses et vénériennes;
  • cesser de fumer et de la consommation excessive d'alcool;
  • alimentation saine, exclusion du régime alimentaire des aliments épicés et fumés, boissons gazeuses, boissons énergisantes;
  • lutter contre le stress;
  • éviter l'hypothermie et la surchauffe;
  • porter des sous-vêtements amples fabriqués à partir de matériaux naturels;
  • sports réguliers, thérapie par l'exercice (jogging, marche, exercices abdominaux, squats, "bouleau"), longues promenades.

Une bonne vie sexuelle est importante pour prévenir la prostatite. Des phénomènes tels que des rapports sexuels artificiellement prolongés ou interrompus, des rapports sexuels répétés sont totalement inacceptables.

consultation spécialisée pour prostatite

La vie sexuelle doit être régulière : l'abstinence prolongée est inacceptable, ainsi que l'excitation sexuelle qui ne se termine pas par l'éjaculation.

En outre, chaque homme devrait subir un examen de routine par un urologue tous les six mois. Le médecin remarquera les signes d'une maladie naissante et prescrira un traitement approprié.

La prostatite au stade initial est beaucoup plus facile à guérir qu'une maladie chronique.