Comment identifier et reconnaître la prostatite: signes et symptômes

Comment définir la prostatite? Cette question est souvent posée aux médecins. Selon les médecins, il est possible d'identifier le processus inflammatoire de la prostate uniquement lors d'un examen complet.

Des interrogatoires verbaux et un examen physique sont effectués pour poser un diagnostic. En outre, le médecin attribue des études instrumentales et de laboratoire au patient. Sur la base des données obtenues, le diagnostic final est posé et les tactiques de traitement sont sélectionnées.

La prostatite peut être éliminée avec des médicaments ou une intervention chirurgicale. La priorité est toujours la pharmacothérapie. Les interventions chirurgicales ne sont prescrites que si des abcès, une suppuration ou d'autres complications de la maladie se développent.

Quels sont les symptômes de la prostatite?

La prostatite est une maladie dans laquelle la prostate devient enflammée. Dans ce cas, l'organe peut augmenter en taille et gonfler. À la suite du développement de processus inflammatoires, des troubles dysuriques apparaissent, la qualité du sperme diminue et des troubles sexuels se développent.

Comment identifier la prostatite chez l'homme et la distinguer des autres pathologies? Tout est assez simple, car cette maladie présente des signes caractéristiques. Mais, malheureusement, la maladie peut être asymptomatique pendant une longue période, elle est donc souvent diagnostiquée à des stades ultérieurs.

Ainsi, les symptômes suivants sont inhérents à la prostatite:

  1. Troubles dysuriques. La maladie peut se manifester par une envie fréquente d'uriner, des mictions intermittentes et même une rétention urinaire. La nuit, le patient est tourmenté par une fausse envie d'uriner. Après avoir vidé la vessie, il peut y avoir une sensation de vidange incomplète.
  2. Sensations douloureuses. Avec la prostatite, le périnée fait mal. La gravité du symptôme augmente pendant la miction et pendant le contact sexuel. La douleur peut irradier vers les testicules, le bas du dos et le pénis.
  3. Constipation. Observé sous forme chronique de prostatite congestive.
  4. Dysfonction sexuelle. La puissance et la libido du patient diminuent et une éjaculation précoce se produit. Il arrive qu'un homme, au contraire, ait du mal à jouir pendant les rapports sexuels. La gravité de l'orgasme avec la prostatite diminue.
  5. Sang ou mucus dans l'urine. Dans ce cas, pendant la miction, des démangeaisons sévères peuvent survenir dans l'urètre. Ces symptômes sont observés sous la forme bactérienne de la maladie.
  6. Diminution des paramètres quantitatifs et qualitatifs du sperme.
  7. Sensation de nausée, frissons, fièvre, faiblesse générale, courbatures. Ces signes sont caractéristiques de la prostatite bactérienne aiguë.

Important!Si les signes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement contacter un urologue.

Comment le diagnostic est-il effectué?

Examen physique et interrogatoire oral

options de diagnostic pour la prostatite

Examinons de plus près la question de savoir comment identifier la prostatite chez les hommes. Le patient doit d'abord consulter un urologue. Le médecin doit étudier les données de l'histoire du patient et déterminer si l'homme avait auparavant des maladies chroniques du système génito-urinaire.

Dans un premier temps, un examen physique de la prostate est effectué. Le médecin insère un doigt dans l'anus du patient et vérifie la glande au toucher. Distinguer une prostate saine d'une prostate malade est très simple. Si l'organe est enflammé, à la palpation, le médecin remarque que le pancréas est œdémateux et a une structure hétérogène. En principe, la prostatite peut être diagnostiquée à ce stade.

Pour obtenir un tableau clinique précis, un interrogatoire oral est effectué. L'urologue précise:

  • Quel est le mode de vie du patient.
  • Depuis combien de temps les symptômes de la prostatite sont-ils apparus?
  • Avez-vous déjà eu des maladies infectieuses / virales?
  • À quoi est liée l'activité de travail du patient.
  • Le patient a-t-il subi une intervention chirurgicale impliquant des interventions dans les organes pelviens?

Important!De plus, votre médecin peut effectuer un examen physique de votre scrotum. Le médecin fait attention à la taille du scrotum, à sa forme et à sa consistance, ainsi qu'à la mobilité des testicules.

Diagnostics instrumentaux

diagnostic instrumental de la prostatite

Pour identifier la prostatite, des diagnostics instrumentaux sont nécessaires. La principale mesure diagnostique est l'examen échographique (échographie) de la prostate.

L'échographie est réalisée de plusieurs manières. L'organe peut être examiné à travers la paroi abdominale antérieure ou à l'aide d'un capteur transrectal spécialisé. Un tableau clinique plus précis peut être obtenu en utilisant le transducteur.

En plus de l'échographie, peut être prescrit:

  1. Uroflowmetry.
  2. IRM de la prostate.
  3. CT scan de la prostate.

Important!Si une tumeur bénigne / maligne est suspectée, une biopsie de l'organe glandulaire peut être recommandée.

Recherche en laboratoire

diagnostic de laboratoire de la prostatite

En cas d'inflammation de la prostate, il est impératif de passer un certain nombre de tests. Le diagnostic de laboratoire permettra de comprendre ce qui a exactement déclenché les processus pathogènes dans l'organe glandulaire et si la prostatite a un caractère bactérien / infectieux dans ce cas.

Tout d'abord, un test sanguin est prescrit aux patients pour le PSA - antigène spécifique de la prostate. Le test est nécessaire pour savoir s'il existe une prédisposition à l'HBP / au cancer. Normalement, le niveau de PSA devrait tendre vers zéro.

En plus d'un test sanguin pour le PSA, ce qui suit est recommandé:

  • Spermogramme.
  • Numération globulaire complète.
  • Analyse cytologique, générale et bactériologique de l'urine.
  • Prélèvement d'un écouvillon de l'urètre.
  • Recherche de la sécrétion pancréatique.
  • Recherche par méthode PCR.

Important!Sur la base des données obtenues, le médecin peut poser le diagnostic final et, en conséquence, choisir les tactiques de traitement.

Comment traiter la prostatite?

méthodes de traitement de la prostatite chez les hommes avec des médicaments

Comment détecter une inflammation de la prostate est très clair. Considérez maintenant les méthodes de traitement de la prostatite. Ainsi, comme indiqué ci-dessus, il existe deux façons de résoudre le problème: suivre un traitement conservateur ou chirurgical.

La chirurgie est prescrite si la prostatite s'accompagne de complications telles que HBP, abcès, rétention urinaire, anurie, calculs dans l'organe glandulaire. Trois techniques principales sont utilisées: la prostatectomie, la résection de la prostate et la thérapie au laser.

Un traitement conservateur est préférable et utilisé dans la grande majorité des cas. Il fournit:

  1. Mener un mode de vie sain. Le patient doit comprendre que les mauvaises habitudes ralentiront le processus de guérison. Vous devrez renoncer une fois pour toutes aux cigarettes et à l'alcool.
  2. Nutrition équilibrée. En cas de maladies urologiques, il est impératif de suivre un régime. Il est recommandé de supprimer les aliments gras, les produits semi-finis, la restauration rapide, les aliments frits de l'alimentation. Les boissons gazeuses sont également interdites, car elles provoquent une irritation intestinale, ce qui n'est pas utile pour la prostatite.
  3. Traitements de physiothérapie. Vous pouvez vous débarrasser des processus inflammatoires par l'acupuncture, la moxibustion, l'électrophorèse, l'UHT, le massage thaïlandais. Le massage de la prostate est également très utile.
  4. Éviter l'hypothermie car c'est la principale cause de prostatite congestive.
  5. Prendre certains médicaments pour la prostatite. Des antibiotiques, des peptides biorégulateurs, des alpha-1-bloquants, des AINS, des antispasmodiques et des phytopréparations sont prescrits.
  6. Ayez une vie sexuelle épanouie (si possible). Si un homme s'abstient d'avoir des relations sexuelles, il peut à nouveau avoir une prostatite après avoir suivi un traitement. Une activité sexuelle avec inflammation du pancréas sera bénéfique. L'essentiel est d'utiliser une contraception barrière.

Les patients peuvent également utiliser des méthodes de traitement traditionnelles. Mais vous devez vous rappeler qu'ils ne sont rien de plus qu'un ajout. Avec l'inflammation du pancréas, la décoction de tremble, le miel de sbiten, les microclysters à la camomille sont utiles.